Comprendre son appareil.

Combien de gens achètent un appareil photo, pour l’utiliser à 2% de ses capacités? Beaucoup trop. La plupart des gens utilisent les modes automatiques, pour un résultat plutôt médiocre par rapport à ce que le conseiller leur avait promis. Il ne faut pas oublier qu’il y a d’autres modes que le mode automatique, alors si les modes automatiques étaient assez performants, je ne crois pas que les compagnies se casseraient la tête pour insérer des modes manuels. Nous pouvons voir sur l’image qui suit, les modes manuels. Si nous lisons dans le sens des aiguilles d’une montre, nous commençons avec le mode auto, ensuite le P pour programme. Ce mode est assez similaire au mode auto, mais il permet de choisir les isos, ou la balance des blancs ce que vous ne pourrez faire avec le mode automatique. Pouvoir choisir ces 2 modes peut vraiment faire une grande différence, et passer d’une photo moyenne à une assez bonne photo. Pourquoi? Malgré le grand soin apporté par les compagnies, les appareils peuvent être très facilement trompés. Le fait de choisir une mauvaise balance des blancs peut donner de très mauvais résultats du genre couleur pas très naturelle et même complètement faussée. L’avantage des appareils numériques est que vous le verrez immédiatement sur votre écran arrière et vous pourrez réagir immédiatement. Exemple, vous prenez la photo, et les couleurs semblent complètement faussées. Par défaut les appareils photo sont en mode balance des blancs auto, mais les compagnies auront beau mettre 18 processeurs à leurs appareils il y aura toujours possibilité d’un petit quelque chose pour trompé l’appareil. C’est à ce moment que vous devez intervenir, en vous demandant, je suis ou dans quel environnement. Si vous êtes à l’extérieur par exemple vous choisirez la balance des blancs en lumière du jour, en choisissant la balance des blancs vous verrez immédiatement la différence, c’est pas encore cela, pourtant vous êtes à l’extérieur. Êtes vous à l’ombre, choisissez le mode ombragé. Non ,ce n’est pas encore ça, c’est nuageux, alors choisissez le mode nuageux, etc.etc. Jusqu’à ce que vous arriviez au résultat recherché. Même chose pour les isos, si la lumière n’est pas adéquate, l’appareil étant en mode iso auto par défaut vous choisira un iso assez élevé. d’où l’apparition d’une grande quantité de bruit numérique, et une dégradation importante de la qualité de l’image. Quoi faire alors? Et bien si votre appareil ne gère pas bien les isos. Vous devriez peut-être passé en mode iso manuel, choisir un mode moins élevé et vous servir d’un trépied par exemple pour vous assurer qu’il n’y est pas de mouvement durant la prise de la photo, ou tout simplement vous servir du flash tout en choisissant un mode iso beaucoup moins élevé, ce que vous devez retenir c’est que mois l’isos est élevé plus la qualité de l’image sera élevée.

_MG_5691balance

Le mode TV.

Priorité vitesse, c’est comme ça que la plupart des gens appelleront ce mode. La priorité vitesse est un mode manuel, ce mode sera utilisé pour décider d’une vitesse, par exemple vous voulez photographier un enfant qui bouge sans arrêt, ou un oiseau qui se déplace sans arrêt. Il y a une loi non écrite qui dit que la vitesse minimum doit être au moins celle de la longueur focale, exemple un objectif de 400 mm, devra au moins avoir 1/400 de sec de vitesse pour s’assurer d’une photo nette.

_MG_5768

Cette photo a été prise à 100 iso, 420 mm, f5.6 et 1/400 secs. Vous pouvez voir que l’oeil est très net et que le piqué (détails dans la photo) est excellent, même si j’ai utilisé un multiplicateur focal de 1.4 avec un 300 mm ce qui donne 420 mm. L’utilisation du multiplicateur réduit un peu le piqué de la photo, mais la vitesse étant suffisante, l’oiseau reste très net. L’appareil, a choisi la plus grande ouverture possible, pour un maximum de lumière, oui en mode TV vous choisissez la vitesse et le processeur, choisi l’ouverture de diaphragme, ici il a choisi f5.6 le maximum qu’il pouvait choisir. Pourquoi le processeur a-t-il choisi une si grande ouverture? La meilleure lumière pour des photos extérieures est celle du matin, ou en fin de journée, donc moins forte et moins dure, d’où cette grande ouverture. Si la lumière avait été insuffisante à cause de la vitesse choisie, un petit signal lumineux aurait clignoté pour avertir que l’exposition n’était pas adéquate. J’aurais été obligé de changer ma vitesse pour une vitesse plus basse, ce qui n’aurait pas été l’idéal puisque le sujet n’est pas vraiment un sujet immobile donc, possibilité de flou, idéalement la bonne chose à faire serait d’augmenter l’iso jusqu’à ce que je puisse conserver la vitesse choisie. Si la vitesse peut figer un oiseau qui bouge , un enfant en mouvement, ou un flocon de neige qui tombe.

Nous pouvons aussi faire le contraire en diminuant au maximum la vitesse pour donner l’impression qu’un sujet est en mouvement, ou tout simplement prendre une photo très sombre tout en laissant entrer un maximum de lumière par un très grand espace temps. Les photos de nuit sont faites de cette façon. L’utilisation d’un trépied est requise à moins que vous soyez capable de rester totalement immobile durant plusieurs secondes, ce qui est peu probable, puisque même la respiration peut faire bouger l’appareil assez pour faire un flou.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Iso 3200, 14mm. F3.5, 1/3 sec. ici un tiers de seconde aura été assez pour une photo nette, puisqu’il y a quand même passablement de lumière. Une photo de ville par exemple dans la nuit aurait pus exiger 3 ou même 5 sec. Je crois que cela explique pas mal le mode TV, et j’espère avoir été suffisamment claire.

Le mode AV.

Priorité ouverture, en mode AV vous priorisez l’ouverture de diaphragme. Pourquoi utiliser ce mode? Simplement parce que ce mode permet de décider quelle sera la zone de netteté. La première chose à savoir, c’est que plus le chiffre est petit, plus l’ouverture est grande. F22 par exemple est plus petit que F10, et F1.2, serait la plus grande ouverture. Plus l’ouverture est grande, plus il y a de lumière qui entre, et moins la zone de netteté est grande. Bon soyons réaliste, ce n’est pas vraiment des questions à se poser avec un compact, mais à partir du bridge nous pouvons commencer à penser à jouer avec la profondeur de champ. (PDC) De plus en plus avec un micro 4-3, et avec un réflex vous devez vraiment y penser si vous voulez contrôler cette zone de netteté. Supposons que vous avez 5 personnes à photographier, vous en placez 2 à l’’avant, et 3 à l’arrière. Placer votre appareil à F2,8 , placez-vous à quelques pieds des sujets et faites une photo. Voilà, les gens à l’arrière sont complètement flous. L’ouverture aurait dû être ajustée à F8 par exemple pour avoir une plus grande zone de netteté. Pour une macro, l’ouverture peut être la plus grande, le choix dépend de ce que vous voulez comme profondeur.

 

_MG_1948-Modifier

Dans cette photo par exemple une ouverture moins grande aurait permis peut-être d’avoir les ailes nettes à l’arrière, mais cela aurait probablement mis des éléments plus visibles à l’arrière de la libellule, ce qui aurait été distrayant et moins joli. Donc si nous parlons de macro le choix de la PDC peut-être assez complexe, cela dépend vraiment de ce que vous voulez voir ou pas. La situation est pas mal la même en animalier, vous voulez un beau fond flou ou voir ce qu’il y a autour, je vous dirais que le fond flou est la solution gagnante dans 95% des cas.

Dans quelle condition utiliser une petite ouverture? Le paysage exige de petites ouvertures pour avoir une très grande profondeur de champ. La netteté doit être à l’infini en paysage.

IMG_0351-Modifier-2

_MG_7892-Modifier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mode manuel.

Quoi dire, l’éviter si possible, si vous utiliser le mode manuel peut importe que vous choisissiez une vitesse ou une ouverture. Pour une exposition correcte, le résultat sera toujours le même que si vous aviez choisi un mode vitesse ou ouverture. Ce que j’essaie d’expliquer, c’est que si j’avais choisi par exemple un mode vitesse pour une certaine lumière l’appareil aurait choisi une ouverture (x). Dans les mêmes conditions en manuel si vous choisissez la même vitesse pour une exposition correcte vous devrez choisir la même ouverture que l’appareil aurait choisie. Pourquoi un mode complètement manuel alors? Justement pour sortir de ces règles. Vous voulez avoir une exposition beaucoup plus sombre ou lumineuse pour donner un effet spécial à la photo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAIci la vitesse choisie étant beaucoup trop grande à cause de la faible lumière, a permis d’avoir un fond très sombre, tout en gardant assez de luminosité sur le rose du flamant pour travailler en poste traitement et donner cet effet.

Ici la vitesse choisie étant beaucoup trop grande à cause de la faible lumière, a permis d’avoir un fond très sombre, tout en gardant assez de luminosité sur le rose du flamant pour travailler en poste traitement et donner cet effet.

L’ouverture est de 5.6 et la vitesse 1/1600 sec. Voilà qui complète cet article, si vous avez des questions écrivez-moi.

Le mode manuel est utilisé aussi en photo studio.

 

 

 

 

Pour toute question écrivez moi.